Le Wiki de l'assurance

Toutes les définitions de l'assurance

Garantie Médecine Douce

1. Définitions

Médecine douce :  Appelée aussi alternative ou parallèle, elle est définie comme une médecine qui diffère de la médecine conventionnelle et/ou dont le traitement ne s’appuie pas sur des médicaments composés de molécules chimiques. La médecine douce inclut ainsi un grand nombre de médecines telles que l’ostéopathie, la chiropraxie, la phytothérapie, l’acupuncture, l’hypnose, l’homéopathie, l'aromathérapie, etc. Généralement, la médecine douce induit une dimension philosophique (ex : médecine traditionnelle chinoise) et prône l’utilisation de moyens/produits naturels comme remèdes.

2. Rôle

La garantie médecine douce est une prestation d’un contrat d’assurance maladie / d’une mutuelle santé garantissant le remboursement de certains actes rattachés a ce type de médecine. Elle est parfois déjà intégrée à la garantie de médecine courante (appelés aussi soins courants).Cette garantie n’est pas obligatoire. Elle peut être déjà intégrée a un contrat d’assurance santé/mutuelle ou être proposée en option.Les actes médicaux attribués a la médecine douce sont définis par l’organisme de complémentaire sante et peut donc différer selon les compagnies d’assurances / les mutuelles santés.

3. Indemnisation

La prise en charge de la médecine douce par la sécurite sociale dépend :

  • du type de pratique concernée (osthéopathie, acunpuncture, etc)
  • du praticien choisi (conventionné ou non conventionné)
  • de la pertinence de la médecine douce, c’est-à-dire de son intérêt dans le parcours de soins (un acte de médecine douce prescrit sur ordonnance a plus de chance d’etre remboursé, par exemple)

Dans le cadre d’une garantie médecine douce, la mutuelle santé viendra compléter le remboursement de la part sécurité sociale ou prendra totalement en charge la prestation, selon le niveau de couverture. A noter que certaines actes de médecine douces peuvent être considérées comme des actes de médecine préventive.